Le Festival Grassroots d’Ottawa vous propose une tapisserie de musique folk, des rythmes autochtones et des paysages sonores franco-ontariens

English Version here…

COMMUNIQUE DE PRESSE
Pour émission immédiate

Le 6 mars 2019 Ottawa (Ontario) – Le Festival Grassroots d’Ottawa a fêté son huitième lancement aujourd’hui en compagnie d’un groupe de bénévoles, de commanditaires et des amoureux de musique au Pub Irene’s dans le Glebe, Irene’s Pub étant la maison spirituelle d’artistes et de musiciens depuis près d’un quart de siècle.  Bob Nesbitt, le fondateur et réalisateur du Festival a révélé la liste des artistes et les ateliers qui mettront en vedette la musique autochtone, franco-ontarienne et folk iconique avec une belle panoplie d’artistes établis et émergeants de tous âges. La participation de deux artistes locaux, Jack Pine (Gareth Auden-Hole) et Jill Jeffrey a apporté des interludes musicaux au lancement. Le Festival retourne à l’Eglise unie de Southminster du 25 au 28 avril 2019 dans le Vieux Ottawa Sud. Le Festival se terminera le dimanche chez Irene’s avec une soirée avec les amis de Jack Pine et du Festival.

La tradition du Festival Grassroots d’Ottawa d’une soirée « Franco » se poursuivra pour une sixième année de suite toujours dans le but de promouvoir la découverte de la musique francophone par un publique majoritairement anglophone. Nommé pour sept Prix Trille d’Or, le groupe le Paysagiste, un projet solo en français, Dayv Poulin, promet au public un paysage sonore de musique pop-rock avec des éléments de folk et de country. Les chansons de cette artiste résonnent avec son public et offrent une expérience émotionnelle et intense. En ouverture de la soirée sera le chanteur et interprète franco-ontarien, François Lemieux, originaire de Blind River et connu pour ses tournées pans-canadiennes en français et en anglais. Lemieux vient d’émettre une collection autobiographique de chansons parlant de problèmes de toxicomanie, de tourmentes émotionnelles mais aussi de réconciliation et de guérison.

Nesbitt a programmé deux soirées thèmes pour le Festival 2019. Il a expliqué : « samedi soir offrira un répertoire exclusivement autochtone. Je planifie ceci depuis longtemps et je suis fier que mon rêve se réalisera cette année. ShoShona Kish, la partie femelle du couple en tête d’affiche pour le samedi soir, Digging Roots, a organisé et présenté le Sommet autochtone, un des évènements les plus importants du Festival Folk Alliance International (FAI 2019). Ce sommet a renforcé l’importance d’avoir un élément autochtone dans chaque festival.  Nous avons commencé à présenter des artistes autochtones dans notre festival depuis quelques années et nous sommes maintenant arrivés avec une soirée exclusivement avec de la musique autochtone. Nous en sommes très fiers ».

Les rockers folk, Digging Roots, lauréats de plusieurs prix musicaux, seront les artistes principaux pour cette soirée autochtone.  Le couple de force des Premières nations, ShoShona et Raven, forme l’équipe créative et d’inspiration de ce groupe musicale. Ils offrent un mélange de rock folklorique, de blues, de hip hop et de musique autochtone. Ce groupe s’engage à promouvoir la musique et la culture Anishinabek à un grand public.  Déjà lauréate de prix Juno et de Canada Folk Music, ShoShona est depuis peu également récipiendaire au Prix 2019 Spirit of Folk.

Le sage Algonquin Albert Dumont ouvrira la soirée avec une prière autochtone. Il vient de lancer un nouveau livre de poésie, « Sitting by the Rapids ».  Un atelier durant le jour proposera la poésie de Dumont ainsi que de la musique. La comédienne, chanteuse interprète, poète du mot parlé et artiste visuelle, Dorren T. Stevens, Algonquine de Kitigan Zibi (Québec) retourne au Festival Grassroots d’Ottawa en ouverture pour le groupe Digging Roots.

Le vendredi soir sera une célébration de musique folk avec le lauréat du Prix Juno, Ian Tamblyn en tête d’affiche. Tamblyn sera accompagné de grands artistes locaux tel que Rebecca Campbell, Fred Guignon et Pat Meyer. En spectacle rare, le groupe Toasted Westerns, se reprendra au Festival pour faire l’ouverture pour Tamblyn. Ce trio d’artistes multi-instrumentaux est composé de Jody Benjamin, Sally Robinson et Ann Downey.

La liste des artistes pour le Festival 2019 confirme que Grassroots d’Ottawa a toujours eu plus que 50 % d’artistes féminines dans sa programmation et ceci depuis les débuts du Festival en 2011. L’égalité, la diversité, l’inclusion et la participation du public ont toujours été parmi des valeurs fondamentales de ce Festival communautaire. « Il faut y participer afin de connaitre l’expérience du Festival Grassroots d’Ottawa », a dit Nesbitt.

Parmi les ateliers déjà annoncés sont du jardinage avec Mary Reid du Green Thumb Gardens, des jeux inuits, le Chorale Terry Penner Weekend Choir, les séances de musique jam, le concours Gil’s Hootenanny Contest, des cercles de chants en groupe, une activité de participation du public sur l’estrade, une activité KidZone, et un grand favori du Festival, un atelier pour les bambins et les touts petits.  Sans ces activités et ateliers pour tous les membres de la famille, le Festival ne sera pas « Grassroots ».

Déjà confirmés comme artistes pour les spectacles durant le jour sont le tandem jazz Karen Oxom et Tim Bedner, Nona Grandea et le lauréat du meilleur chanteur de l’année 2008, Tannis Slimmon accompagné de l’artiste Lewis Melville.  Une violoniste « trick fiddler » agée de 16 ans, Jessica Wedden sera accompagnée de Jon McLurg, Jessica Pearon et le East Wind, Kevin Echker, Peter Woods, Christine Graves, Mark Evenchick, Nina Peterson, Steve Kennedy, Dave Doron, Howie Hooper et Jamie Anderson pour ne citer que quelqu’uns.

Des billets et laissez-passer pour les spectacles en soirée sont disponibles par l’entremise du site internet « Ottawa Grassroots Festival ».. Des billets individuels sont disponibles auprès des deux magasins de Compact Music. Les laissez-passer pour le Festival est au prix de 59 $ (via le site internet) ou 60 $ (au guichet). Le prix des billets individuels est fixé à 20 $ pour le jeudi, 30 $ pour le vendredi et 35 $ pour le samedi. Ceci est un rappel que la programmation durant le jour le samedi et le dimanche est gratuit pour tous et pour toutes.

Le Festival Grassroots d’Ottawa est un rassemblement de musique folk, de dance et de mot parlé qui se veut conviviale pour les familles. Le nom Grassroots explique son raison d’être.  Le Festival est un organisme à but non lucratif dirigé entièrement par des bénévoles. Il se fait une fierté avec ces ateliers participatifs, tout en encourageant l’esprit de communauté, la promotion de la diversité, la cultivation des talents de musique, tout ceci dans une espace conviviale pour toute la famille.

Médias – veuillez s.v.p. contacter :

Grace Smith, media@ottawagrassrootsfestival.com

Le Festival Grassroots d’Ottawa encourage l’esprit communautaire.

-30-

Ottawa Grassroots will deliver a tapestry of iconic Folk, Indigenous beats and Franco-Ontarian soundscapes.

Passer à la version française …

FOR IMMEDIATE RELEASE

March 6, 2019 Ottawa ON – The Ottawa Grassroots Festival (OGF) celebrated their 8th launch event today to an eager group of volunteers, sponsors and fans at Irene’s Pub in the Glebe, a spiritual home to artists and musicians for a quarter of a century.  Bob Nesbitt, Founder and Festival Producer revealed the full line-up of performers and workshops which celebrates Indigenous, Franco-Ontarian and iconic folk music with a beautiful spectrum of established and emerging artists of all ages. Performances by two local favourites, Jack Pine (Gareth Auden-Hole) and Jill Jeffrey provided musical interludes at the launch party.  The festival returns to Southminster United Church, April 25-28, 2019 in Old Ottawa South. It will close the circle of music at Irene’s with a post festival after party Sunday evening, billed as a “Jack Pine and Grassroots friends” event.

The tradition continues at Ottawa Grassroots with a “Franco-night”, which was introduced six years ago, in an ongoing effort to introduce French music to predominately English audiences.  Nominated for seven Trille Or Awards, Le Paysagiste, a French solo-project for Dayv Poulin, promises to deliver a soundscape of beautiful pop-rock, with elements of folk and country music to his audience. This headliner’s songs resonate with listeners and deliver an experience high in emotion and intensity. Opening the evening will be Blind River, Franco-Ontarian, singer-songwriter, François Lemieux, who has performed for French and English audiences in concerts and festivals from coast to coast.  Lemieux has released an autobiographical collection of songs which tackles addiction problems, his emotional trauma but also reconciliation and healing.

Nesbitt has programmed two-themed nights for the 2019 festival. He explained, “The Saturday evening will feature an all Indigenous roster. I’ve been planning this for some time and I’m excited it has come together this year. ShoShona Kish, the female half of our Saturday night headliner – Digging Roots, organized and led one of the biggest events, the Indigenous Summit, at Folk Alliance International (FAI-2019). This summit made clear how important it is to have Indigenous content in a festival. We started programming Indigenous performers in our festival a couple of years ago, and here we are with an all Indigenous evening, which is something we are extremely proud of.”

Multi-award winning folk rockers, Digging Roots, will headline the all-Indigeneous evening. First Nations power couple, ShoShona and Raven, are the creative team and inspiration behind this band.  They blend folk-rock, pop, blues and hip hop with Indigeneous music. Engaging wider audiences to promote their Anishinabek music and cultural ideals is key to this band. In addition to winning Juno and Canada Folk Music Awards, ShoShona Kish can now add the 2019 Spirit of Folk Award to the collection.

Algonquin Elder Albert Dumont will open the evening with an address/prayer.  He has released a new book of poetry Sitting by the Rapids. A special daytime workshop incorporating Dumont’s poetry and music is in the works, also.   Actress, singer -songwriter, spoken word poet, and visual artist, Doreen T Stevens is a local Algonquin artist from Kitiganzibi, Quebec returns to Ottawa Grassroots to open for Digging Roots.

The Friday evening will be a celebration of folk music with the iconic and prolific Juno Award winner, Ian Tamblyn as the headliner. Tamblyn will be performing backed by top local favourites, Rebecca Campbell, Fred Guignon and Pat Mayer. For a rare performance, the Toasted Westerns, will reunite at the festival and warm the audience for Tamblyn.  This trio of multi-instrumental artists is Jody Benjamin, Sally Robinson and Ann Downey.

The total 2019 line-up reveals that Ottawa Grassroots has consistently had over 50% of their programming represented by female performers, since the event’s inception in 2011.  Equality, diversity, inclusion and participation continue to be fundamental values for this community driven festival and “Participation is key to experiencing Ottawa Grassroots!” says Nesbitt.

Workshops announced include gardening with Mary Reid (Green Thumb Gardens), Inuit games, The Terry Penner Weekend Choir, jam sessions, Gil’s Hootenanny Contest, sing-along song circles, an open stage event, KidZone and another festival favourite, a workshop for toddlers and babies. Without these engaging and fun workshops for the whole family, it would not be grassroots!

Confirmed as daytime performers at OGF2019 are Jazz duo, Karen Oxorn and Tim Bedner, Nona Grandea, and Canadian Folk Music Award’s 2008 Vocalist of the Year, Tannis Slimmon, performs with recording artist Lewis Melville.  A sixteen year old trick fiddler, Jessica Wedden backed by Jon McLurg, Jessica Pearson and the East Wind, Kevin Ecker, Pete Woods, Christine Graves, Mark Evenchick, Nina Peterson, Steve Kennedy, Dave Doron, Howie Hooper, and Jamie Anderson to name a few.

Online tickets and festival passes for Ottawa Grassroots evening performances are available via the festival website and physical tickets are available at both Compact Music locations.  A festival pass is $59 (online); $60 at the door. Ticket prices for individual nights are: $20-Thurs., $30-Fri. and $35-Sat. The daytime programming on both Saturday and Sunday are FREE for everyone!

The Grassroots Festival is a family-friendly gathering of folk music, dance and spoken word. It’s called Grassroots because it is! This not-for-profit organization is run entirely by volunteers and prides itself for the participatory workshops it provides, cultivating community, embracing diversity and nurturing inclusivity and a fun and friendly way.

Media contacts:

Grace Smith:  media@ottawagrassrootsfestival.com

“The Ottawa Grassroots Festival: Cultivating Community.”

-30-