Lancement par le Festival Grassroots d’Ottawa et le Département des Arts de spectacle du Collège Algonquin du programme “ACES” pour 2020

English Version…

Le 30 janvier 2020, Ottawa – Le Festival Grassroots d’Ottawa (FGO) a le plaisir d’annoncer un partenariat fort intéressant avec les Arts du spectacle du Collège Algonquin (ACES) Cet évèvenment avec jurie de sélection aura lieu au Collège Algonquin College, sur le campus Woodroffe dans le Théatre Studio N112, le 9 avril prochain entre 19 et 21h. Algonquin College Entertainers Showcase (ACES) offre aux étudiants dans le programme des Arts de spectacle une occasion de démontrer toute une variété d’actes mettant en valeur leurs talents et leurs créativité face à face devant un public..

Bob Nesbitt, le fondateur et réalisateur du Festival Grassroots d’Ottawa est très fier de cette collaboration, “J’ai le grand plaisir d’offrir aux gagnants de ce concours trois séances de 45 minutes durant le programme de jour du festival et ces places seront rémunérées. La participation de nouveaux artistes dans notre programme est un valeur fondamental du Festival”, dit Nesbitt. “J’espère que leur participation dans ACES sera une belle expérience pour ces étudiants et lancera leurs carrières dans les arts”.

Teri Loretto, professeure de scénarios et des Arts du spectacle au Collège, a senti un besoin pour ses étudiants d’avoir une expérience réel au niveau communautaire. “La création de matériel de présentation et la chance de le démontrer avec un spectacle devant un public leur aidera non seulement de gagner une confiance en soi mais pourra aussi leur offrir des opportunités au niveau de la communauté” a dit Loretto. “Grassroots d’Ottawa propose un programme d’artistes de toutes capacités et compétences et je suis très contente de leur soutien dans cette nouvelle aventure”. Au delà de son domaine d’enseignement, Teri Loretto est aussi membre de l’équipe météo à la CBC et animatrice par occasion de l’émission “In Town and Out” de la CBC.

Des juges célèbres choisiront trois actes gagnants à la fin du spectacle. Ils auront alors deux semaines pour finaliser leurs présentations pour le Festival. Quelle belle occasion d’avoir un emploi payant dans le monde des spectacles.

Billets pour la soirée Grassroots d’Ottawa – ACES seront seulement 5 $ afin d’assurer l’abordabilité pour les étudiants. Pour ceux et celles cherchant à promovoir cet évènement par une souvention aux autres, consultez le site Eventbrite. Tous les profits pour cette soirée seront partagés entre le Festival Grassroots d’Ottawa et le Collège Algonquin.

Des billets et des laissez passer pour le Festival Grassroots d’Ottawa seront disponibles via le site internet du Festival et auprès des deux succursales de Compact Music. Des billets seront également disponibles à la porte le soir même du spectacle. Un laissez passer pour le Festival coùte 55 $ (tarif spécial en pré-vente) et 60 $ à la porte. Les prix des billets pour les soirs individuels seront: 25 $ (jeudi), 20 $ (vendredi) et 35 $ (samedi). Accès aux programmes du samedi et du dimanche sera gratuit à tous! Le Festival aura lieu du 23 au 26 avril, 2020 dans son nouveau emplacement à l’Eglise presbitaire St. Andrew’s, situé au 82 rue Kent (angle Wellington), au Centre ville d’Ottawa.

Le Festival Grassroots est un rassemblement conviviale pour toute la famille de musique folk, de dance et de poésie. Cette organisation a but non-lucratif se fait une grande fierté d’offrir des ateliers avec participation du public, de développement communautaire et de la création d’inclusion et de diversité. Le Festival Grassroots est seulement possible par le dévouement de plus de 100 bénévoles cherchant à offrir au grand public une expérience musicale spéciale

Contacts pour les médias:

Grassroots d’Ottawa::
Bob Nesbitt: Bob@ottawagrassrootsfestival.com
Grace Smith: media@ottawagrassrootsfestival.com

Collège Algonquin:
Teri Loretto: lorettt@algonquincollege.com

Local Folk Shine in Evening Line-up at Ottawa Grassroots 2020

November 26, 2019 – Ottawa Grassroots Festival (OGF) is thrilled to announce the evening line-up for the 9th edition of this musical gem. Local favourites shine in this gender-balanced headliner roster which includes Twin Flames (April 25), Kristine St-Pierre, Jessica Pearson and The East Wind (April 23), and The Vanier Playboys (April 24). It all happens April 23-26, 2020 at the new festival venue: St. Andrew’s Presbyterian Church, 82 Kent Street, centrally located with ample free parking.

Indigenous performances will fill the sanctuary on the Saturday evening. Albert Dumont, Algonquin Spiritual Advisor, returns to Ottawa Grassroots and will share poetry and an opening prayer. The folk-inspired sounds and social justice issues sung by Larissa Desrosier, an Anishinaabekwe singer\songwriter from Couchiching First Nation and Fort Frances , will open for the multi-award-winning band, Twin Flames. This Indigenous husband and wife duo is made up of Chelsey June and Jaaji. Jaaji is Inuk and Mohawk from Nunavik and Chelsey June, Métis (Algonquin Cree) from Ottawa. Twin Flames push the boundaries of “Contemporary Folk”, with songs that incorporate Western and traditional instruments.

Opening night (April 23) will start with Newfoundland’s Quote the Raven. Jordan Coaker and Kirsten Rodden-Clarke are firing far beyond their artistic age. Their complexities and depth are complemented by effortless syncing of styles and personalities. Bob Nesbitt , OGF’s Festival Founder and Producer has programmed local favourites Jessica Pearson and the East Wind, along with Kristine St-Pierre and her full band in a double bill evening. Both acts have new releases to share with their fans. St-Pierre’s soul-searching ballads and a rollicking bluesy flair, along with blends of folk, roots and East Coast bluegrass by Pearson will make for a delicious palate of folk flavours certain to get the audience moving.

If you love moving, Grassroots 2020 promises to get their Friday audience dancing . “Participation is key at Grassroots and the Vanier Playboys are up for the task. The audience will learn dance steps, then put them to practice”, beams Nesbitt. “It will be a heap of fun.” The Vanier Playboys is the only Zydeco band in Ottawa – made up of Ball & Chain and The Wreckers, plus Antoine Larocque, a great accordion player from Montreal. This evening opens with Maria Hawkins, who combines Roots, Blues, R&B and Funk and radiates energy and confidence with songs that are sometimes funny and always heartfelt.

“Grassroots fans will find Francophone artists woven throughout the 4-day festival programming”, said Nesbitt. “I’m still committed to bringing the two music solitudes together”. The full daytime roster will be revealed at the festival launch in February 2020.

Online tickets and festival passes for Ottawa Grassroots evening performances will be available on the festival website before Christmas. OGF continues to keep its pricing affordable for families (children 15 and under are free when accompanied by an adult). Early-bird pricing for the festival pass is $55. The pass increases to $60, starting Feb. 1 2020. Ticket prices for individual nights are: $25-Thurs., $20-Fri. and $35-Sat. Daytime programming on Saturday and Sunday is FREE for everyone!

The Grassroots Festival is a family-friendly gathering of folk music, dance and spoken word. This not-for-profit organization prides itself on the participatory workshops it provides, cultivating community and nurturing inclusivity and diversity in fun and friendly ways. Ottawa Grassroots is made possible by the dedication of over 100 volunteers working together to bring visitors a really special musical experience.

“The Ottawa Grassroots Festival: Cultivating Community.”
– 30-

The Grassroots Festival returns to its roots in Ottawa Center in 2020

Passer à la version française…

October 22, 2019 – The ninth edition of the Ottawa Grassroots Festival will bring it back to Ottawa Centre, this time at St. Andrew’s Presbyterian Church, 82 Kent Street (at Wellington Street), Ottawa. The event will take place April 23- 26, 2020. The current church was constructed between 1872 and 1874, replacing the original church building erected in 1828 and modified in 1854. During the 1970’s, a modern office tower was built adjacent and adjoining the church, providing more space for St. Andrew’s staff and congregation, along with improving accessibility to all floors via two elevators. In the early years, the Montgomery Legion on Kent Street was home to the festival, which is just a few blocks south of the new site.


The festival was held at Southminster United Church, in Old Ottawa South, for the last four years. It was a great location for us”, says Bob Nesbitt, Festival Founder and Producer.  “The staff at Southminster United were wonderful to work with. They advised me of the renovation project about two years ago, which would result in the demolition of the adjacent attached building where most of the festival workshops were held. In its place, condominium apartments will be built bringing a new revenue stream to the church. The main church and sanctuary will remain”, explains Nesbitt. “I considered other venues, but St. Andrew’s offered the best space and options and most important, is accessible on all levels. We are excited about the new location. It’s definitely more centrally located which will allow people to get to the festival more easily from all parts of the region, including Gatineau. For those using public transit, the LRT stops at the Lyon station (at Queen) and is only a couple of blocks from St Andrew’s. For those who drive, there is ample free parking on weekends and evenings at the Supreme Court building directly across Wellington.”

 St. Andrew’s is wheelchair accessible and there will be three stages on two levels of the church. The sanctuary holds approximately 600 people with pews surrounding the stage on three sides and all pews have padded seats. Two of the festival’s evening performances will take place in the sanctuary with phenomenal acoustics. “A new venue brings new logistics to work through” explains Nesbitt. “We will need lots of signage to help patrons and volunteers navigate the site. I am confident we will deliver a really fabulous festival for everyone in April 2020. One of the stages at the Ottawa Grassroots Festival in 2020 will offer a totally acoustic sound, which is often the best way to experience folk music.”

 Programming announcements will be released soon and online tickets will be available in time for Christmas. Festival pass pricing is expected to remain the same, ensuring the event remains affordable for families.    

The Grassroots Festival is a family-friendly gathering of folk music, dance and spoken word. This not-for-profit organization is run entirely by volunteers and prides itself for the participatory workshops it provides, cultivating community and nurturing inclusivity and diversity in a fun and friendly way.

Media contacts:   

Bob Nesbitt, E-mail:  bob@ottawagrassrootsfestival.com

Grace Smith:  media@ottawagrassrootsfestival.com

For more information:
Facebook
Twitter

“The Ottawa Grassroots Festival: Cultivating Community.”
– 30-

Le Festival Grassroots revient à ses racines au centre-ville d’Ottawa en 2020

Le Festival Grassroots revient à ses racines au centre-ville d’Ottawa en 2020

English version…

Le 22 octobre 2019 – La neuvième saison du Festival Grassroots d’Ottawa le ramènera au centre-ville d’Ottawa, cette fois-ci à l’église presbytérienne St. Andrew, au 82 rue Kent (à la rue Wellington), à Ottawa. L’événement aura lieu du 23 au 26 avril 2020. L’église actuelle a été construite entre 1872 et 1874, en remplacement de l’église d’origine érigée en 1828 et modifiée en 1854. Au cours des années 70, une tour de bureaux moderne a été construite adjacente à l’église, offrant plus d’espace au personnel et à la congrégation de St. Andrew, tout en améliorant l’accessibilité à tous les étages grâce à deux ascenseurs. À ses débuts, le festival était accueilli par la légion de Montgomery située sur la rue Kent, à quelques pâtés de maisons au sud du nouveau site.

Durant les quatre dernières années, le festival s’est tenu à l’église Southminster United, dans le vieil Ottawa-Sud. Comme le dit Bob Nesbitt, fondateur et producteur du festival : « c’était un endroit idéal pour nous. C’était un plaisir de travailler avec le personnel de Southminster United. Ils m’ont informé du projet de rénovation, il y a environ deux ans, qui entraînerait la démolition du bâtiment attenant adjacent, où se déroulait la plupart des ateliers du festival. À sa place, on construira des appartements en copropriété, ce qui apportera une nouvelle source de revenus à l’église.  L’église principale et le sanctuaire resteront tel quel », explique Nesbitt. « J’ai envisagé d’autres endroits, mais St. Andrew offrait le meilleur espace et les meilleures options, et le plus important est la facilité d’accès à tous les niveaux. Nous sommes enthousiasmés par le nouvel emplacement qui est plus central, ce qui permettra aux gens de toute la région et de Gatineau de se rendre facilement au festival. Pour les usagers des transports en commun, le train léger s’arrête à la station Lyon (à la rue Queen) et se trouve à seulement quelques pâtés de maisons de St Andrew. Pour ceux qui conduisent, il y a un grand stationnement gratuit les fins de semaines et les soirs à l’édifice de la cour suprême, directement en face, sur la rue Wellington. »

L’église St. Andrew est accessible aux fauteuils roulants et il y aura trois scènes sur deux étages de l’église. Le sanctuaire peut accueillir environ 600 personnes avec des bancs entourant la scène sur trois côtés et tous les bancs ont des sièges rembourrés. Deux des soirées du festival auront lieu dans le sanctuaire dont l’acoustique est extraordinaire. « Un nouvel endroit veut dire une nouvelle logistique qui nécessite du travail » explique Nesbitt. « Nous aurons besoin de beaucoup de signes pour aider les clients et les bénévoles à trouver leur chemin sur les lieux. Je suis convaincu qu’en avril 2020, nous offrirons un festival que tout le monde trouvera vraiment fabuleux. L’une des scènes du Festival Grassroots d’Ottawa présentera, en 2020, un son totalement acoustique, ce qui est souvent la meilleure façon d’apprécier la musique folk, »

Les annonces de programmation seront bientôt publiées et les billets en ligne seront disponibles à temps pour Noël. Le tarif des laissez-passer du festival devrait être le même, de ce fait, l’événement reste abordable pour les familles.

Le Festival Grassroots est un rassemblement convivial et pour toute la famille, de musique folklorique, de danse et de créations orales. Cette organisation à but non lucratif est entièrement gérée par des bénévoles et elle est également fière d’organiser des ateliers participatifs, de cultiver l’esprit de communauté et de favoriser l’inclusion et la diversité de manière ludique et conviviale.

Contacts medias :
Bob Nesbitt: bob@ottawagrassrootsfestival.com
Grace Smith: media@ottawagrassrootsfestival.com

Le Festival Grassroots d’Ottawa vous propose une tapisserie de musique folk, des rythmes autochtones et des paysages sonores franco-ontariens

English Version here…

COMMUNIQUE DE PRESSE
Pour émission immédiate

Le 6 mars 2019 Ottawa (Ontario) – Le Festival Grassroots d’Ottawa a fêté son huitième lancement aujourd’hui en compagnie d’un groupe de bénévoles, de commanditaires et des amoureux de musique au Pub Irene’s dans le Glebe, Irene’s Pub étant la maison spirituelle d’artistes et de musiciens depuis près d’un quart de siècle.  Bob Nesbitt, le fondateur et réalisateur du Festival a révélé la liste des artistes et les ateliers qui mettront en vedette la musique autochtone, franco-ontarienne et folk iconique avec une belle panoplie d’artistes établis et émergeants de tous âges. La participation de deux artistes locaux, Jack Pine (Gareth Auden-Hole) et Jill Jeffrey a apporté des interludes musicaux au lancement. Le Festival retourne à l’Eglise unie de Southminster du 25 au 28 avril 2019 dans le Vieux Ottawa Sud. Le Festival se terminera le dimanche chez Irene’s avec une soirée avec les amis de Jack Pine et du Festival.

La tradition du Festival Grassroots d’Ottawa d’une soirée « Franco » se poursuivra pour une sixième année de suite toujours dans le but de promouvoir la découverte de la musique francophone par un publique majoritairement anglophone. Nommé pour sept Prix Trille d’Or, le groupe le Paysagiste, un projet solo en français, Dayv Poulin, promet au public un paysage sonore de musique pop-rock avec des éléments de folk et de country. Les chansons de cette artiste résonnent avec son public et offrent une expérience émotionnelle et intense. En ouverture de la soirée sera le chanteur et interprète franco-ontarien, François Lemieux, originaire de Blind River et connu pour ses tournées pans-canadiennes en français et en anglais. Lemieux vient d’émettre une collection autobiographique de chansons parlant de problèmes de toxicomanie, de tourmentes émotionnelles mais aussi de réconciliation et de guérison.

Nesbitt a programmé deux soirées thèmes pour le Festival 2019. Il a expliqué : « samedi soir offrira un répertoire exclusivement autochtone. Je planifie ceci depuis longtemps et je suis fier que mon rêve se réalisera cette année. ShoShona Kish, la partie femelle du couple en tête d’affiche pour le samedi soir, Digging Roots, a organisé et présenté le Sommet autochtone, un des évènements les plus importants du Festival Folk Alliance International (FAI 2019). Ce sommet a renforcé l’importance d’avoir un élément autochtone dans chaque festival.  Nous avons commencé à présenter des artistes autochtones dans notre festival depuis quelques années et nous sommes maintenant arrivés avec une soirée exclusivement avec de la musique autochtone. Nous en sommes très fiers ».

Les rockers folk, Digging Roots, lauréats de plusieurs prix musicaux, seront les artistes principaux pour cette soirée autochtone.  Le couple de force des Premières nations, ShoShona et Raven, forme l’équipe créative et d’inspiration de ce groupe musicale. Ils offrent un mélange de rock folklorique, de blues, de hip hop et de musique autochtone. Ce groupe s’engage à promouvoir la musique et la culture Anishinabek à un grand public.  Déjà lauréate de prix Juno et de Canada Folk Music, ShoShona est depuis peu également récipiendaire au Prix 2019 Spirit of Folk.

Le sage Algonquin Albert Dumont ouvrira la soirée avec une prière autochtone. Il vient de lancer un nouveau livre de poésie, « Sitting by the Rapids ».  Un atelier durant le jour proposera la poésie de Dumont ainsi que de la musique. La comédienne, chanteuse interprète, poète du mot parlé et artiste visuelle, Dorren T. Stevens, Algonquine de Kitigan Zibi (Québec) retourne au Festival Grassroots d’Ottawa en ouverture pour le groupe Digging Roots.

Le vendredi soir sera une célébration de musique folk avec le lauréat du Prix Juno, Ian Tamblyn en tête d’affiche. Tamblyn sera accompagné de grands artistes locaux tel que Rebecca Campbell, Fred Guignon et Pat Meyer. En spectacle rare, le groupe Toasted Westerns, se reprendra au Festival pour faire l’ouverture pour Tamblyn. Ce trio d’artistes multi-instrumentaux est composé de Jody Benjamin, Sally Robinson et Ann Downey.

La liste des artistes pour le Festival 2019 confirme que Grassroots d’Ottawa a toujours eu plus que 50 % d’artistes féminines dans sa programmation et ceci depuis les débuts du Festival en 2011. L’égalité, la diversité, l’inclusion et la participation du public ont toujours été parmi des valeurs fondamentales de ce Festival communautaire. « Il faut y participer afin de connaitre l’expérience du Festival Grassroots d’Ottawa », a dit Nesbitt.

Parmi les ateliers déjà annoncés sont du jardinage avec Mary Reid du Green Thumb Gardens, des jeux inuits, le Chorale Terry Penner Weekend Choir, les séances de musique jam, le concours Gil’s Hootenanny Contest, des cercles de chants en groupe, une activité de participation du public sur l’estrade, une activité KidZone, et un grand favori du Festival, un atelier pour les bambins et les touts petits.  Sans ces activités et ateliers pour tous les membres de la famille, le Festival ne sera pas « Grassroots ».

Déjà confirmés comme artistes pour les spectacles durant le jour sont le tandem jazz Karen Oxom et Tim Bedner, Nona Grandea et le lauréat du meilleur chanteur de l’année 2008, Tannis Slimmon accompagné de l’artiste Lewis Melville.  Une violoniste « trick fiddler » agée de 16 ans, Jessica Wedden sera accompagnée de Jon McLurg, Jessica Pearon et le East Wind, Kevin Echker, Peter Woods, Christine Graves, Mark Evenchick, Nina Peterson, Steve Kennedy, Dave Doron, Howie Hooper et Jamie Anderson pour ne citer que quelqu’uns.

Des billets et laissez-passer pour les spectacles en soirée sont disponibles par l’entremise du site internet « Ottawa Grassroots Festival ».. Des billets individuels sont disponibles auprès des deux magasins de Compact Music. Les laissez-passer pour le Festival est au prix de 59 $ (via le site internet) ou 60 $ (au guichet). Le prix des billets individuels est fixé à 20 $ pour le jeudi, 30 $ pour le vendredi et 35 $ pour le samedi. Ceci est un rappel que la programmation durant le jour le samedi et le dimanche est gratuit pour tous et pour toutes.

Le Festival Grassroots d’Ottawa est un rassemblement de musique folk, de dance et de mot parlé qui se veut conviviale pour les familles. Le nom Grassroots explique son raison d’être.  Le Festival est un organisme à but non lucratif dirigé entièrement par des bénévoles. Il se fait une fierté avec ces ateliers participatifs, tout en encourageant l’esprit de communauté, la promotion de la diversité, la cultivation des talents de musique, tout ceci dans une espace conviviale pour toute la famille.

Médias – veuillez s.v.p. contacter :

Grace Smith, media@ottawagrassrootsfestival.com

Le Festival Grassroots d’Ottawa encourage l’esprit communautaire.

-30-